Michel Fortin utilise ça.

Utilise.ca est un regroupement de mini-entrevues avec des geeks francophones qui nous partagent les outils qu’ils utilisent au quotidien pour accomplir leur travail.


Michel Fortin

Michel Fortin

Développeur

Qui êtes-vous et que faites-vous dans la vie?

Michel Fortin, développeur indépendant. Je crée des logiciels pour moi-même et pour d’autres qui m’en font la demande. Peut-être connaissez-vous la version PHP de Markdown ou de SmartyPants? Ça vient de moi. J’affectionne particulièrement la plateforme Mac, mais je ne m’y limite pas. Aujourd’hui je vend Magic Launch et publie d’autre logiciels, et je travaille sur un projet que je dévoilerai prochainement.

Qu’utilisez-vous comme matériel?

Principalement un MacBook Pro à écran 13 pouces (juin 2009) avec 2 Go de mémoire vive et un disque dur de 150 Go. J’ai une souris Logitech Optical Wheel Mouse, mais la moitié du temps je me sert du trackpad « multi-touch » pour ses reconnaissances gestuelles.

Mon ancien iBook G4 (14 pouces) sert parfois quand j’ai à tester le bon fonctionnement de logiciels sur un ordinateur plus lent, sur un processeur PowerPC ou sur une plus ancienne version de Mac OS X.

J’ai un disque dur externe de 320 Go, un Seagate Freeagent Go for Mac, qui sert à la fois de disque de sauvegarde pour Time Machine et à transporter des gros fichiers quand je n’apporte pas mon MacBook avec moi.

Dans le département du peu utilisé, j’ai un iPod Touch avec lequel je regarde quelques pages web de temps en temps. J’en avait surtout besoin en 2009 pour porter le jeu Tumiki Fighters en version iPhone OS. Une autre chose qui traine sur mon bureau: une imprimante à jet d’encre Pixma iP3000 (Canon) qui doit imprimer moins d’une dizaine de pages par année. Je garde aussi un vieux PC avec Windows XP qui est très bruyant mais ne sert que très rarement.

Qu’utilisez-vous comme logiciels?

Le MacBook Pro et le iBook roulent respectivement Mac OS X 10.6 (Snow Leopard) et 10.5 (Leopard). Mail me sert à lire mes courriels. J’utilise NetNewsWire pour suivre des fils RSS, Unison pour les groupes de nouvelles, et TextEdit pour écrire des brouillons de pas mal n’importe quoi.

J’écrit mes logiciels en C, C++, Objective-C, D ou en PHP selon le cas, et j’assimile d’autres langages au besoin ou pour le plaisir d’apprendre.

J’ai tendance à développer en utilisant Xcode presque exclusivement, même pour des applications web écrites en PHP. J’ai d’ailleurs créé D pour Xcode pour mieux intégrer à Xcode le langage D. J’utilise Git pour garder trace des changements dans mon code et gérer les sauvegardes « off-site » de ceux-ci. VirtualBox et BootCamp servent à lancer Ubuntu Linux et construire des exécutable destinés à des serveurs web Linux.

Les transferts de fichiers vers mon serveur web s’effectuent soit manuellement avec Transmit ou au travers de scripts automatisé utilisant Sitecopy.

Je navigue généralement sur le web avec Safari. Quand j’ai à tester un site web, j’utilise aussi Firefox, Camino, et Opera, pour lesquels je garde une multitude d’anciennes versions. Pour Safari, je maintiens ma collection d’anciennes versions modifiées pour être capable de rouler sur un Mac OS X plus récent (autant que possible).

Mon site web est bâti sur une plateforme PHP personnalisée avec certaines parties écrites en D. J’utilise généralement PHP Markdown Extra pour convertir le texte en HTML pour mon site web.

Finalement, ces temps-ci je joue à Wesnoth quand j’ai besoin de prendre une pause de code.

L’unique outil dont vous ne pourriez absolument vous passer, et pourquoi?

Rien de vraiment spécial: un ordinateur sur lequel je peux écrire mes propres programmes. À partir de là, s’il me manque quelque chose, je peux écrire moi-même les outils dont j’ai besoin, et je le fais parfois d’ailleurs.

Un ordinateur facilement programmable? On prend généralement ça pour acquis, mais certaines plateformes sont conçues pour être restrictives sur ce plan (iPhone OS, je te regarde) et ça me chagrine un peu de voir leur potentiel limité de cette façon.